Le défi climatique

Une agriculture qui s’adapte aux extrêmes Les régions méditerranéennes seront probablement très sensibles au réchauffement climatique. L’agriculture doit s’adapter à une aridité estivale de plus en plus forte et à l’apparition de nouvelles maladies animales.



Economie d'eau pour le Maghreb

Ces vingt dernières années, des sécheresses répétées ont sévi dans les pays du Maghreb, alors que les besoins en eau augmentent avec la croissance des villes et des industries.

Le projet SIG, initié par Agrotech et ses partenaires, contribue à améliorer la gestion des systèmes irrigués. Il aide par exemple les agriculteurs à passer de l'irrigation gravitaire au goutte à goutte. Ce système est moins gourmand en eau et en main-d'œuvre, et il facilite aussi l'apport d'engrais.

Vives les dromadaires

Labour d'un champs au Maroc

Les dromadaires sont les animaux d'élevage les mieux adaptés aux régions arides méditerranéennes. Agrotech travaille pour réhabiliter cet animal aux multiples vertus.


La chamelle, qui mange moins qu'une vache et se contente d'un fourrage de qualité moyenne, produit 20 % de lait de plus qu'une vache élevée dans les mêmes conditions arides. Ce lait est réputé bon pour la santé et il se vend bien. Les dromadaires luttent aussi à leur manière contre la désertification en disséminant les graines des plantes fourragères par leurs déjections. Ils permettent également de maintenir une activité rurale dans ces régions.

Gestion durable des forêts de cèdres

La forêt de cèdres du Moyen Atlas est la cédraie la plus étendue au monde. Mais sa conservation est aujourd'hui menacée pour de multiples raisons : l'importante activité touristique, l'exploitation du bois et des produits forestiers, le pâturage des brebis et chèvres au pied des arbres... Or cette cédraie abrite une grande biodiversité et, comme toutes les forêts, elle stocke le carbone. En plus, c'est un véritable château d'eau régional qui favorise l'infiltration de l'eau de pluie, alimente les nappes souterraines et régule ainsi le débit des cours d'eau.

À la demande du gouvernement marocain, Agrotech a contribué à l'élaboration d'un plan d'aménagement, dans le cadre de la création du Parc national d'Ifrane. Le projet a impliqué les usagers traditionnels afin de coordonner l'exploitation des ressources et de pérenniser les services écologiques rendus par la forêt. Le plan règlements le pâturage pour garantir la régénération naturelle, et des aménagements compensatoires agricoles et hydrauliques ont été réalisés hors de la forêt. La qualification de la cédraie en « réserve de biosphère » est également à l'étude à l'Unesco.

Des agrumes parés pour la sécheresse

Agrumes au Maroc

Les agrumes ont la particularité de produire des graines avec quatre exemplaires de chaque chromosome : on parle de génotypes tétraploïdes.

Les travaux d’Agrotech et de ses partenaires ont montré que ces génotypes présentaient une plus grande tolérance à la sécheresse.

L'utilisation de porte-greffes tétraploïdes devrait permettre de réduire les besoins en eau sans diminuer la production de fruits.

Les objectifs de la recherche

- Améliorer les plantes pour l'adaptation au manque d'eau

- Optimiser la gestion collective de l'eau

- Anticiper les nouvelles maladies animales

De nouvelles maladies en méditérannée

Les maladies dites vectorielles, c'est-à-dire transmises par un organisme vivant, généralement un insecte, sont très sensibles aux modifications de l'environnement. Avec le réchauffement climatique, les éleveurs d'Europe du Sud ont observé l'arrivée d'un moucheron originaire d’Afrique, vecteur de la fièvre catarrhale du mouton. Le virus de cette maladie s'est propagé dans plusieurs pays du bassin méditerranéen, dont la France. La lutte contre ce type de maladie consiste d'abord à s'attaquer à l'insecte vecteur.

Agrotech explore différentes pistes pour réduire l'utilisation d'insecticides, par exemple les pièges attractifs. Une autre technique, employée avec les moustiques, consiste à stériliser des mâles puis à les relâcher dans la nature pour limiter la reproduction. Les recherches portent aussi sur des méthodes qui permettront d'anticiper l'apparition de ce type de maladies animales dans de nouvelles régions.

Image de biodiversité en méditérannée

La biodiversité en méditérannée